Mephibocheth - 2Samuel 9

dimanche 11 janvier 2015
par  Steve BARNES
popularité : 19%

-* Date du message : 30 novembre 2014
  • Sujet : Quatre sortes de foi
  • Texte : 1Thessaloniciens 2 verset 12 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 30.7 Mo

Mephiboscheth :
L’homme qui doit sa vie à une alliance
2Sam 9 : 6
Thème : Être en Christ
F11012015

MEPHIBOSCHETH n’est pas connu de la plus part des gens. La raison étant qu’il n’a pas fait grand-chose qu’il vaille mentionner. Son père et son grand-père le roi meurent le même jour sur le champ de bataille. Terrorisée à l’annonce de cette nouvelle, sa nourrice le prend et se sauve mais dans sa fuite elle lâche prise et il tombe à terre ; dès lors il est estropié des deux pieds (2Sa 4.4). Il n’avait alors que cinq ans. MEPHIBOSCHETH devra vivre de l’autre côté du Jourdain en dehors du territoire du royaume. Le lieu où il a grandi était certainement désertique car le nom Lodebar signifie « pas de pâturage ». MEPHIBOSCHETH dira de lui-même « Qu’est ton serviteur, pour que tu regardes un chien mort, tel que moi ? » (2Sa 9 : 8). La question que nous nous poserons est alors pourquoi David l’a-t-il donc invitait à toujours manger à sa table ? (2Sam 9 : 13)

C’est après le combat avec le géant philistin Goliath que les deux hommes, David et Jonathan se sont liés. Jonathan a fait alliance avec David dès leur première rencontre (1Sa 18 : 1-4). C’est le prince héritier qui se lie avec serment à un jeune berger de Bethlehem. Quand par la suite David et Jonathan devront se quitter à cause de Saül qui cherche à tuer David, ils ajoutent à leur alliance un engagement envers leurs postérités respectives (1Sam 20 : 42).

Maintenant, pour ce qui concerne MEPHIBOSCHETH, il n’a pour ainsi dire pas connu son père, il ne sait pas qu’il y avait eu une alliance entre son père et David. Jonathan est mort emportant avec lui le secret de cette alliance. Maintenant que David est roi rien ne l’obligeait à se souvenir de Jonathan ni à se soucier de ses descendants. Lorsque la royauté passait d’une famille à une autre, la coutume était de tuer les éventuels prétendants au trône. Donc, si David ne tuait pas MEPHIBOSCHETH, il lui faisait une grâce inespérée.

Mais, chose hors du commun, une fois que David est bien assis sur son trône, il se pose la question : « Reste-t-il encore quelqu’un de la maison de Saül, pour que je lui fasse du bien à cause de Jonathan ? » (2Sam 9 : 1). MEPHIBOSCHETH n’a rien fait pour David et pourtant David veut lui faire du bien. C’est lui qui va le chercher dans la maison de Makir qui signifie : « vendu » (2Sa 9 : 5). MEPHIBOSCHETH arrive dans la présence de David (2Sa 9 : 6-8) :
1. Il se prosterne
2. Il reçoit l’héritage de son père
3. Il accepte de manger à la table du roi
4. Il exprime son indignité
5. Il habite la ville de David (v. 13)

Sur quelle base est-ce que MEPHIBOSCHETH accepte tout cela de la main du roi ? La seule raison pour laquelle il le reçoit est parce qu’il était le Fils de Jonathan (« Reste-t-il encore quelqu’un de la maison de Saül, pour que je lui fasse du bien à cause de Jonathan ? » - 2Sam 9 : 1). MEPHIBOSCHETH était en Jonathan quand l’alliance fut faite. Non seulement est-ce que David reçoit MEPHIBOSCHETH à sa table mais en plus il ferme les yeux sur le fait qu’il soit boiteux. David ne le reçoit pas parce qu’il est d’un beau physique mais parce qu’il est le fils de Jonathan.

Ce que nous recevons de Dieu notre Père, nous l’avons parce que nous sommes en Christ. Il n’y a aucune raison pour laquelle Dieu nous ferait grâce. Nous avons dans cette histoire du bienfait de David une illustration de ce que Dieu nous propose.

a) Dieu a pensé à nous quand nous n’espérions rien de lui.
Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. (Rom 5 : 6)

b) Nous ne savions pas qu’il y avait une alliance entre le Père et Christ qui nous apportait le salut de notre âme.
Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. (Jn 17 : 20-21)

c) C’est le Père qui nous chercher là où nous étions dans notre Lodebar spirituel (sans pâturage).
Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. (Eph 2 : 1-2)

d) C’est le Père qui nous a pris dans la maison de Makir – nous étions vendus au péché.
Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres (Eph 2 : 3)

e) Le Père nous offre la communion (manger à sa table) même si notre marche spirituelle est boiteuse.
Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. (1Jn 1 : 7)

f) Le Père nous accorde les bénédictions acquises par Christ en nous rendant cohéritiers de Christ.
Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui. (Romains 8:17)

g) De même que pour MEPHIBOSCHETH, étant donné que sa présence à la table du roi reposait uniquement sur sa filiation paternelle, et que c’était une donnée qui ne pouvait se modifier. De même pour nous qui sommes en Jésus Christ, notre accès à Dieu est garanti parce rien ne peux interrompre la relation entre le Père céleste et son Fils Jésus Christ.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. (Jean 15:16)

 Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. (Col 2:10)

Devant cette acte généreux de David que pouvait faire MEPHIBOSCHETH ?
1. Il se prosterne  Adoration
2. Il reçoit l’héritage de son père  Acceptation de la grâce
3. Il accepte de manger à la table du roi  Communion
4. Il exprime son indignité  Humilité
5. Il habite la ville de David  Vivre avec les enfants du Roi


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur