La sacrifice à deux - Genèse 22 : 1-19

vendredi 13 mars 2015
par  Steve BARNES
popularité : 3%

Un sacrifice à deux
Genèse 22:1 à 19
F12032015

Le père et le fils ont agis en tandem pour obtenir cette parole de l’Eternel : " Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix" (Gen 22 : 18).

La relation : " Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes" (Gen 22:2).

Le trajet : " va-t’en au pays de Morija ... sur l’une des montagne que je te dirai" (Gen 22:2). Cette montagne que Dieu lui a montré et qui se trouvait à trois jours de marche, était le Mont sur lequel Salomon a édifié le temple à Jérusalem. Pourquoi cette montagne puisque Dieu est partout ?

Les participants : La dernière partie du trajet est avec le Père et le Fils seuls (Gen 22:5). Ce sacrifice était le leur et personne d’autre devait intervenir. C’était eux qui portaient le poids du sacrifice (Gen 22:6).

La provision : Isaac savait que pour un sacrifice il fallait une victime, un agneau (Gen 22:7). La réponse d’Abraham est à la fois évasive et précise : " Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l’agneau pour l’holocauste" (Gen 22:8). Jusque là, c’était toujours Abraham qui avait fourni la victime.

La discussion : " Et ils marchèrent tous deux ensemble". Est-ce qu’Abraham a expliqué au fils ce qui devait se passer ? On a le sentiment que tout ce passe sans lutte ni résistance quand le père et fils arrivent au lieu choisi par Dieu (Gen 22:9).

Le sacrifice : Il est celui des deux. C’est le sacrifice du père qui offre le fils et le sacrifice du fils qui s’offre au père (Gen 22:10).

L’approbation : " je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique" (Gen 22:12).

La promesse : " Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix" (Gen 22 : 18).

Nous avons ici l’image parfaite du sacrifice de Dieu pour le salut de tous ceux qui croiraient. A l’âge de 12 ans, Jésus est conscient qu’il a un rôle à jouer dans les affaire de son Père. Son trajet va de Nazareth à Jérusalem, sur le Mont du Calvaire. Il s’offre au Père dans le jardin de Gethsémané et le Père l’offre à Golgotha pour le salut des nations. Jésus s’est conformé à ce qui devait être ("Comment donc s’accompliraient les Ecritures, d’après lesquelles il doit en être ainsi ?" - Mat 26:54).


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur