Usez de patience envers tous (suite) - 1 Thes 5:14

lundi 4 mai 2015
par  Steve BARNES
popularité : 4%

  • Date du message : 3 mai 2015
  • Sujet : "Usez de patience envers tous" (2)
  • Texte : 1Thessaloniciens chapitre 5 verset 14 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 41.3 Mo

Usez de patience envers tous (2)
1Thes 5 : 14
Série : 1Thessaloniciens
F03052015

Une assemblée, même celles qui sont les plus conformes à l’intention du Seigneur comme celle de Thessalonique, est composée de personnes qui s’activent dans l’œuvre spirituelle de l’église (5 : 12-13) et de personnes ayant des difficultés dans leur marche spirituelle. Au sujet des premiers, Paul dit : « Ayez pour eux beaucoup d’affection » et des autres, il dit : « Usez de patience envers tous ».

La patience est l’une des expressions du fruit de l’Esprit Saint (Gal 5 : 22). La patience a confiance en Dieu et elle est disposée à attendre la réalisation de son projet dans la vie d’une personne. La patience motivée par l’amour est active. Nous sommes appelés à exercer la patience pour ses frères qui vivent dans le désordre, pour ceux qui sont abattus ou qui sont faibles.

Question : Qui sont « les frères » dans ce chapitre ? Depuis le début d l’épitre, ce sont ceux qui ont placé leur confiance en Jésus Christ pour leur salut éternel et leur réconciliation à Dieu. Comme nous sommes appelés à nous aimés les uns les autres, nous devons exercer la patience avec tous et chacun.

Paul dénote ici des frères qui sont trois états différents :

1) Ceux qui vivent dans le désordre

Cette expression « ceux qui vivent dans le désordre » est la traduction d’un seul mot en grec « a-taktos » qui signifie celui qui n’est pas dans les rangs (expression militaire). Lorsque que les militaires s’alignent, dès que l’on voit plus d’une tête c’est du désordre. La seconde lettre aux Thessaloniciens reprends certaines situations mentionnées dans la première. Le cas particulier de désordre ici est au sujet de personnes qui décident de ne plus travailler parce qu’ils enseignent. Paul rappelle comment il a travaillé pendant qu’il était parmi eux (2Thes 3 : 6-12).

Vivre dans le désordre ne signifie pas forcément que nous vivons dans le péché mais que nous ne sommes pas là où nous devrions être. Paul ne parle pas d’un acte ponctuel mais d’une vie dans le désordre. Il y a des incompatibilités dans la vie chrétienne. "Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché" (Jac 4:17). Vivre dans la désobéissance aux enseignements bibliques ou à ce que nous savons être la volonté de Dieu pour nous, c’est vivre dans le désordre. Celui qui a une vie le samedi soir et une autre le dimanche matin nie l’omniprésence de Dieu. Il déclare croire que Dieu n’existe qu’à l’église ou en certains lieux qui lui sont réservés. Mais ils sont les premiers à insister que Dieu veille sur eux partout où ils vont.

Paul dit d’avertir ceux qui vivent dans le désordre (comme dans 2Thes 3 : 15 ). Ce n’est pas avec un esprit de supériorité qu’il faut reprendre le frère mais l’avertir avec amour de l’erreur de sa voie. Paul donne un avertissement pour ceux qui veulent redresser un frère et dit : « Frères, si un homme vient à être surpris en faute, vous qui êtes spirituels, redressez -le a vec un esprit de douceur. Prends garde à toi–même, de peur que tu ne sois aussi tenté » (Gal 6 : 1-2).

Paul recommandent de s’éloigner de ceux qui persistent à vivre dans le désordre ("nous vous recommandons, frères, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les instructions que vous avez reçues de nous" - 2Thes 3:6).

2) Ceux qui sont abattus

Paul, tel un bon berger considère toutes les brebis comme précieuses. Le mot « abattu » qu’il emploie ici ne se trouve nulle part ailleurs ; sa traduction littérale est « petites âmes ». Il dit qu’il faut les consoler ou littéralement « venir à côté et parler ».
Dans une église, il y a toujours des personnes qui passent par des moments où elles sont faibles psychiquement et aussi celles qui ont cette tendance. Nous ne devons surtout pas les écarter, ou les mettre à côté mais aller vers elles et les encourager par la Parole de Dieu et par les consolations que nous avons reçus (2Cor 1 : 4). Une parole à propos est toujours édifiante . Exerçons le ministère de compassion comme notre Seigneur (« Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses » - Héb 4:15).

Nous avons tous eu des jours où nous sommes abattus. Certains ont pu le cacher tandis que pour d’autres ont été vus. Nous devons être patients avec ceux et celles qui sont moralement abattus. "Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux" (Luc 6:31).

3) Ceux qui sont faibles

Il y avait dans l’église conquérante de Thessalonique des frères faibles. Paul ne nous dit pas en quoi elles sont « faibles ». Ce mot est le plus souvent traduit par malades comme dans l’épître de Jacques (Jac 5:14-16 ). Mais c’est aussi le mot dans : « Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible » (Mat 26:41). Ils veulent bien faire mais les tendances naturelles prennent souvent le dessus.

Paul rappelle aux Corinthiens son comportement avec les faibles (« J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques–uns » - 1 Cor 9:22). Nous sommes appelés à supporter ou soutenir ceux qui sont faibles sans s’en lasser dans l’intention qu’ils reprennent des forces dans le Seigneur. Usons de patience avec tous.

Pour ce qui est de ces trois catégories, si nous voyons qu’ils ne font aucun efforts pour corriger leur situation alors qu’ils le peuvent, l’église est obligée de les laisser dans leur état en les remettant au Seigneur (Mat 18 : 17).

C’est dans la prière que nous devons entourer ceux qui vivent dans le désordre, ceux qui sont abattus et ceux qui sont faibles. Le Seigneur sera toujours présent lorsque deux ou trois se réunissent pour prier pour la restauration d’un frère (Mat 18 : 19-20). Exerçons de la patience en priant pour eux.


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur