Que signifie Pentecôte pour moi aujourd’hui ? Actes 1 et 2

lundi 25 mai 2015
par  Steve BARNES
popularité : 17%

  • Date du message : 24 mai 2015
  • Sujet : "Que signifie Pentecôte pour moi aujourd’hui ?"
  • Texte : Actes des Apôtres chapitres 1 et 2 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 45.9 Mo

Que signifie Pentecôte pour moi aujourd’hui ?
Actes 1 et 2
Spécial Pentecôte 2015
24052015

La jour de Pentecôte est bien plus que la célébration d’un évènement marquant de l’histoire chrétienne. Les retombées de ce jour nous affectent fortement encore de nos jours, même après deux mille ans d’histoire humaine. Il est étonnant que ce qui est arrivé à une poignée de personnes retranchées dans une chambre haute à Jérusalem ait pu subsister après tant de persécutions acharnées contre l’église primitive, tant de renversements d’empires et de royaumes, tant d’apparitions de nouvelles religions et de philosophies économiques et sociales. Il est fort de constater que le moteur de cette influence de Pentecôte est hors de la portée de l’être humain. Après toute cette réflexion nous voyons que Luc qui relate le déroulement de ce jour, dit que le bruit venait du ciel (Act 2:2). Cela expliquerait que Pentecôte reste une réalité qui transcende le temps et les évènements terrestres.

Le jour de Pentecôte est la réalisation d’une prophétie qui garantit une promesse, c’est l’inauguration d’une dispensation nouvelle et c’est le jour de la naissance de l’église de Christ.

I. La réalisation d’une prophétie

Jean Baptiste avait annoncé ce jour en déclarant la supériorité de Jésus qui le suivait . Jésus reprend cette prophétie de Jean et remplace "feu" par "Saint Esprit". Ceci a permis aux disciples d’identifier ce qui leur arrivait et de comprendre qu’il recevait le baptême du Saint Esprit. En même temps il sont remplis du Saint Esprit (Act 2:4), il les contrôle pleinement, il prend possession d’eux . Le Consolateur promis est venu (Jean 14:16-18 ; 16:12-15).

La venue du Saint Esprit était aussi un signe pour tous les enfants de Dieu autant que pour les apôtres. Même après la résurrection les disciples ont toujours cette préoccupation : Quand viendras-tu établir ton royaume ? Jésus commence par ce qu’il a toujours répondu : " Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité" (Act 1:7). La réponse que Jésus a donnée est : "Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre" (Act 1:8). Jésus fait la prophétie que le témoignage des disciples présents et futurs ira par tout le monde. Il leur donne aussi un signe qui leur permettra d’être sûrs que le message se répandra par toute la terre. Le signe est la venue du Saint Esprit, ce qui est arrivé dix jours après. Le message de l’évangile est pour le monde entier. Cela se réalisera (Apo 5:9-10).

II. L’inauguration d’une dispensation

Jusqu’à la mort de Christ, L’Eternel ne pouvait se faire connaître que par Israël. Il fallait entrer dans la communauté des enfants d’Israël. C’est la Loi de Moïse qui instruisait comment il fallait vivre pour plaire à Dieu. La loi n’était pas mauvaise mais au contraire elle était bonne puisque Christ a pu l’accomplir et non l’abolir (Mat 5:17). En accomplissant la Loi Jésus était en position d’inaugurer une nouvelle économie ou dispensation qui respecterait le principe du salut par la foi comme cela avait toujours été.
Cette nouvelle dispensation est appelée la dispensation de la grâce. Elle n’est pas centrée sur Jérusalem ni sur un autre lieu géographique. Elle ne réclame pas de sacrifice animal pour le péché parce qu’elle repose sur la mort de Christ sur la croix. Elle n’exige pas d’entrer sous une alliance appartenant à Israël mais elle est associée à une nouvelle alliance que commémore la Cène (Mat 26:28 ; Mc 14:24).

Le message qui est à la base de cette nouvelle dispensation pourra être propagée dans n’importe quel pays, à n’importe quel peuple, à chaque individu de tout rang social. Il dit :
 "Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Ecriture : Quiconque croit en lui ne sera point confus" (Rom 10:9-11).
 "Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie" (Eph 2:8-9).
 "Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous" (1Tim 2:5-6a).

III. La naissance de l’Eglise

C’est de la bouche de Pierre que nous savons que le baptême du Saint Esprit a eu lieu à Pentecôte. C’est lorsque les païens dans la maison du centenier romain se sont mis à parler en langues comme les disciples à Pentecôte, que Pierre comprend qu’ils sont aussi baptisés du Saint Esprit (Act 10:45-47 ; 11:15-17). Le parler en langues était le signe pour les apôtres qui permettait de comprendre que ce que l’Esprit faisait à Jérusalem, il le faisait aussi pour les païens ailleurs, il ajoutait à l’Eglise ceux qui croyaient (Act 2:47). C’est a Pentecôte que le Seigneur commence à constituer l’Eglise qui sera son corps et son épouse. Paul pourra écrire aux Corinthiens : "Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit" (1Cor 12:13). Il n’y a pas de sacrement humain qui nous introduise dans l’Eglise, c’est le Seigneur par l’Esprit qui introduit (baptise) dans le corps ceux qui sont sauvés (Act 2:47). L’Eglise est composée uniquement de personnes sauvées par la foi en Jésus Christ. Les mouvements religieux humains ont leurs registres de personnes appartenant à l’Eglise mais seul le Livre de Vie au ciel sera consulté par Dieu (Apo 20:15). C’est pour cela que Jésus a dit de se réjouir que nos noms soient inscrits dans les cieux ("réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux" - Luc 10:20). Il n’y a pas de ratures dans le Livre de Vie, rassurez-vous, quoique fassent les hommes sur terre.


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur