Que votre coeur ne se trouble point (2) Jean 14:6

lundi 7 septembre 2015
par  Steve BARNES
popularité : 19%

  • Date du message : 6 septembre 2015
  • Sujet : "Que votre coeur ne se trouble point" (2)
  • Texte : Jean chapitre 14 verset 6 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes à Fréjus

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 44.7 Mo

Que votre cœur ne se trouble point (2).
Jean 14:6
Série : Enseignements dans la chambre haute
F06092015

" Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi" (Jn 14:6).

Jésus, voyant que ses disciples étaient troublés par tout ce qu’ils venaient d’entendre (l’un deux allait le trahir, qu’il allait les quitter et que Pierre allait le nier ) leur a annoncé qu’il allait leur préparer une place dans la maison de son Père. Jésus ajoute : " Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin" (Jn 14:4). C’est là que Thomas montre qu’il ne suit pas, il n’a pas compris de quoi Jésus parlait. Thomas dit : " Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ?" (Jn 14:5). Thomas pense à un lieu géographique comme les juifs (Jn 7:33-36). C’est en réponse à cette question de Thomas que Jésus fait cette déclaration concernant sa personne. Elle va vient au-delà du fait qu’il soit le Messie promis : "Moi, je suis ’le chemin, la vérité et la vie’" . La seconde déclaration est qu’il est impossible que quelqu’un aille au Père sans passer par LUI.

I. Qui est Jésus ?

Quand Jésus dit : "Moi, je suis" il a une raison. Le grec n’a pas besoin d’utiliser le pronom personnel "je" pour dire "je suis". Il suffit que le verbe être soit conjugué à la première personne du singulier pour que l’auditeur ou le lecteur comprenne "je suis". Mais ici, Jean, le cite comme ayant ajouter le pronom personnel de la première personne du singulier. Nous retrouvons le même format lorsque Jésus dit "Moi, je suis le vrai cep" (Jn 15:1) ou "Moi, je suis le Bon Berger". Jésus insiste donc qu’il est lui-même "le chemin, et la vérité, et la vie" et qu’il n’est pas simplement une personne qui a l’information ou qui est en mesure de l’indiquer. Jésus est lui-même l’incarnation "du Chemin, de la Vérité et de la Vie". A l’époque des pionniers en Amérique du Nord, il était dit au cavalier que s’il était pris dans une tempête de neige il devait lâchait les rennes de sa monture ; elle saurait retrouver le chemin de la maison. Cet animal devenait le chemin pour rentrer à la maison. Durant les pérégrinations des enfants d’Israël dans le désert, ce n’est pas Moïse qui indiquait le chemin mais la nuée le jour et la colonne de feu la nuit ; elle représentait la présence de Dieu. Dieu était le chemin que suivait ce peuple.

Jésus, par cette déclaration qui a rassuré dans de personnes depuis qu’elle a été prononcée, il révèle qui il est. Il est "le Chemin, et la Vérité, et la Vie", tous les trois en même temps. C’est une combinaison qu’aucun homme peut avoir car seul Dieu est Vérité et Vie. Une connaissance limitée de la Bible nous permet de comprendre que Dieu est Vérité et Vie mais ce qui est une bonne nouvelle est que ce soit lui notre chemin. Il est notre chemin comme il a était le chemin pour les enfants d’Israël dans le désert. L’Eternel qui s’est présenté à Moïse comme "Je suis" a accompagné le peuple depuis l’Egypte, pays de leur esclavage, jusqu’à Canaan, le pays promis, même si cela a pris quarante années.

Jésus, dans sa prière sacerdotale (Jn 17) évoque cette affirmation en s’adressant au Père : "ta parole est la vérité" (Jn 17:17). Cette Parole de Dieu a été incarnée en la personne de Jésus ("la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité" - Jn 1:14). Jésus est donc bien LA VERITE.

C’est à Marthe, avant de se rendre au tombeau de Lazare son frère que Jésus dit : " Je suis la résurrection et la vie" (Jn 11:25). Il a même ajouté : " Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? Elle lui dit : Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu" (Jn 11:25b-27).

Jésus pouvait dire " Croyez en Dieu, et croyez en moi" (Jn 14:1) parce qu’il est la Vérité et qu’il est la Vie.

II. Qui va au Père ?

La deuxième partie de la réponse de Jésus insiste que " Nul ne vient au Père que par moi" (Jn 14:6b). Nous notons que Jésus emploie le verbe "venir" et non le verbe "aller", indiquant qu’il sera déjà dans la présence du Père. C’est là qu’il se rend et c’est là qu’aboutira le parcours du disciple qui suit Celui qui est "le Chemin, et la Vérité, et la Vie" (Voir "Voyage du Pèlerin" par John Bunyan). Jésus n’a jamais promis d’amener le ciel vers nous ou de faire de notre monde un Paradis mais il s’est engagé de nous emmener dans la présence du Père.

Il était certainement vrai dans l’empire romain que tous les chemins menaient à Rome. Napoléon s’en est inspiré et maintenant toutes les Routes Nationales mènent à Paris. Mais Jésus ne s’est inspiré ni de l’empereur romain ni de l’empereur français. Même s’il est vrai que l’on peut venir à Dieu de n’importe quel endroit, le Chemin (le moyen) n’est ni une religion ni un parcours d’obstacles mais la personne de Jésus Christ. Il a fait tout le nécessaire pour ouvrir la voie sur la croix, il a été le sacrifice expiatoire pour quiconque le désir, et maintenant il nous accompagne jusque dans la présence de Dieu. Le voile du temple de Jérusalem a été déchiré du haut en bas lorsque Jésus a expiré sur la croix (Mat 27:51) pour nous montrer symboliquement que la voie était maintenant ouverte.

Jude, le frère du Seigneur écrit dans son épître : " Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen !" (Jude 1:24-25). Il le veut ; le voulons-nous ?

Paul ajoute : " Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen !" (Eph 3:20-21).


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur