Que votre coeur ne se trouble point (7) Jean 15:15 à 16:4

lundi 12 octobre 2015
par  Steve BARNES
popularité : 7%

  • Date du message : 11 octobre 2015
  • Sujet : "Que votre cœur ne se trouble point" (7)
  • Texte : Jean chapitre 15 verset 15 à chapitre 16 verset 4 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes à Fréjus

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 49.5 Mo

Que votre cœur ne se trouble point (7).
Jean 15:15-27 et 16:1-4
Série : Enseignements dans la chambre haute

"Le serviteur n’est pas plus grand que son maître" (Jn 15:20).

I. Le Maître
Le Maître est tellement bon qu’il nous informe sur ce à quoi nous devons nous attendre.

1) Leur cœur ne doit pas être troublé parce qu’il n’y aura pas de surprises sur terre en attendant qu’il vienne nous prendre pour être avec lui. Il envoie le Consolateur qui lui est semblable et qui sera toujours avec eux, ses disciples . (Jn 14:16-18)
2) Leur cœur ne doit pas être alarmé parce qu’ils auront été avertis du traitement qui les attend dans le monde. Les disciples seront persécutés parce que :
a) Le Maître a été haï par le monde (Jn 15:18)
b) Les disciples ont été extraits du monde (Jn 15:19)
c) Les disciples ne seront pas mieux traités que le Maître (Jn 15:20)
d) Ce que le monde fera sera à cause de Jésus (Jn 15:21)
L’idée générale est que le disciple de Christ ne fait plus partie du monde (Jn 17:14-16)
3) Le Maître ne peut pas être différent du Père (Jn 15:23). Celui qui reçoit l’un reçoit l’autre.
4) Le Maître a fait les œuvres à nul autre pareil. Comme le monde les a vues, il est responsable de son choix et il est donc coupable devant Dieu quand il s’en détourne (Lire Mat 11 ;20-24).
5) Le Maître envoie le Consolateur, l’Esprit de Vérité, qui rendra témoignage du Maître (Jn 15:26). Les disciples rendront aussi témoignage de Jésus (Act 1:8 ; 2:22-24, 32)
Le serviteur reçoit le même traitement, le rejet, que le Maître parce qu’il est son serviteur (Jn 15:20). N’essayons pas de camoufler notre appartenance à Christ pour être mieux reçus qu’il ne l’a été.

II. Le serviteur

Jésus avait déjà dit aux disciples plus tôt dans la soirée : "En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé" (Jn 13:16). Jésus avait employé ce dicton lorsque lui, le Maître, venait de laver les pieds des disciples. Et eux, en tant que disciples, n’étaient pas supérieurs à Jésus, rien ne les empêcher de laver les pieds des uns les autres (Jn 13:14). Jésus reprend ce même dicton pour leur rappeler qu’eux, ses disciples, ne pouvaient pas prétendre à un meilleur traitement que n’avait reçu Jésus leur Maître. Si le Maître avait été maltraité, ils ne pouvaient pas s’attendre à recevoir un traitement respectable. Quand Jean écrit cet évangile, les paroles d’avertissement de Jésus s’étaient pleinement confirmées. Ils avaient souffert surtout de la main de leur compatriotes les juifs.

Le fait que ce dicton soit employé dans des contextes très différents, rien ne nous empêche de croire qu’il est applicable à d’autres situations vu que Jésus a été tenté en toutes choses comme nous sans commettre de péché (Héb 4:15). Tout ce qu’il a subi nous pouvons endurer parce que "Le serviteur n’est pas plus grand que son maître" (la jalousie, l’injustice, le mépris, l’accusation, la moquerie, la souffrance, la solitude, être utilisé, l’ingratitude, etc.).

La raison fondamentale pour ce comportement de la part du monde est que le disciple de Jésus n’est plus de ce monde. Jésus considère cela comme une conséquence normale et il comprend que cela est pénible pour le disciple. Il priera donc pour tous ses disciples à propos de cela. Ce rejet du monde renforcera la sanctification donc a besoin le disciple de Jésus (Jn 17:17-19). Le monde souhaite une certaine compromission "toi, j’aime bien mais ne me parle pas de ton Jésus ou ta religion".

III. Le monde

1) Appartenance au monde : Annulée (Jn 15:18-19)
Nous sommes maintenant en marge du monde. Le rejet n’est pas social seulement mais fondamental. Nous ne partageons pas les mêmes désirs, intérêts. Notre vision universelle, notre espérance, notre raisonnement, notre but est autre que le leur.

2) Sympathie du monde : inexistante (Jn 15:21-22)
Notre appartenance à Christ est la cause du rejet. C’est un obstacle parce qu’il n’a pas de pouvoir sur nous. Notre présence irritent parce que notre vie est un rappel de Jésus. Que fait-on quand nous souhaitons oublier une pensée ? Nous pensons à autre chose, nous cherchons la compagnie de ceux qui peuvent nous en distraire et nous évitons tout ce qui peut nous la rappeler, nous remplissons notre vie d’activités, etc.

3) Amour du monde pour Dieu : impossible (Jn 15:23-25)
"Ils m’ont haï sans cause" (Jn 15:25). Le comportement du monde est injustifié parce que Jésus n’a fait que du bien dans le monde. Le bien que fait Jésus tourne toujours le regard vers le Père. Le monde n’a rien contre les œuvres en soi mais il est gêné parce qu’elles sont centrées sur Dieu. Dieu "gloire à Dieu" ou "merci Seigneur" dérange le monde.

4) Ignorance du monde de Dieu : totale (Jn 16:3)
Le monde ne connaît pas le Père ni le Fils, et il préfère cet état des choses. Celui qui veut fumer ignore les photos sur les paquets de cigarettes. La société rejette les OGM (Organisme Génétiquement Modifié) parce qu’ils pourraient entraîner le cancer mais elle ne s’attaque pas sérieusement au problème d’alcool qu’elle sait être la cause de beaucoup d’accidents de la route et d’abus conjugal. On en parle pour se donner bonne conscience mais on ne fait pas grand chose pour s’en protéger.

Il y a naturellement un grand décalage entre le disciple de Jésus et le monde (1Jn 3:13). Le choix demeure le nôtre, ou je dissimule mon appartenance à Jésus ou je la vie.


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur