Que votre coeur ne se trouble point (8) - Jn 16:4b-15

dimanche 18 octobre 2015
par  Steve BARNES
popularité : 3%

  • Date du message : 18 octobre 2015
  • Sujet : "Que votre cœur ne se trouble point" (8)
  • Texte : Jean chapitre 16 verset 4b à 15 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes à Fréjus

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 46.3 Mo

Que votre cœur ne se trouble point (8).
Jean 16:4b-15
Série : Enseignements dans la chambre haute

Jésus a beau dire aux disciples "Que votre cœur ne se trouble point" mais la tristesse l’a quand même rempli (Jn 16:6). La question du Seigneur " Maintenant je m’en vais vers celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : Où vas-tu ?" peut nous surprendre parce que Pierre avait dit : "Seigneur, où vas-tu ? "(Jn 13:36). Jésus leur avez dit qu’il allez au Père et Thomas avait répondu : "Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ?" (Jn 14:5). Nous avons, semble-t-il, une situation où la question "Où vas-tu ?" avait le sens de "Vas-tu nous laissés ?". Les disciples étaient préoccupés par le fait qu’ils seraient laissés ; Ils ne se posaient pas des questions sur ce qui allait lui arrivé. N’est-ce pas vrai que, si souvent, nous ne considérons que notre intérêt sans nous soucier de ce que cela peut représenter pour le Seigneur ? Combien de fois avons-nous certainement était triste ou même désagréable avec Dieu parce que nous ne savions pas qu’il était de notre intérêt que les choses se passe comme Dieu l’avait voulu ? Jésus leur dit que même s’ils ne le voyaient pas ainsi, il leur était avantageux qu’il s’en aille (Jn 15:7). Il était préférable qu’il s’en aille parce qu’il était bon pour eux de recevoir le Consolateur.

I. Ministère de l’Esprit Saint au monde

Le Saint Esprit avait une mission dans le monde : "quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement" (Jn 16:8). Nous avons là trois mots clé qui sont liés les uns aux autres dans le contexte de l’Evangile de Christ. Le Saint Esprit doit convaincre le monde de ces trois notions. S’il doit le convaincre c’est parce que ce monde ne le voit pas ainsi. Seul le Saint Esprit peut amener quelqu’un à comprendre ces notions comme Dieu les conçoit. Jésus avait été confronté aux pharisiens qui, tout en prétendant une adhésion stricte de la loi, avait une interprétation différente de celle de Dieu. Il lui fallait les convaincre qu’ils étaient dans le tort. Il leur disait : " Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens" (Mat 5:21), " Vous avez appris qu’il a été dit" (Mat 5:27, 33,38,43) et il ajoute "Mais moi je vous dis" (Mat 5:22, 28, 34, 39, 44). Il y a un décalage entre ce que le monde pense, et lui n’a pas qu’une pensée unique et immuable, celle que Dieu déclare dans sa Parole.

Le Consolateur devait venir pour convaincre le monde de péché, justice et jugement (Jn 16:8).

1) Le péché est de ne pas croire en Jésus. Le salut s’obtient en croyant en Jésus ("Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille" - Act 16:31). Ne pas croire en Jésus est un refus du salut de Dieu. Croire en Jésus, c’est croire qui il est et ce qu’il a fait sur la croix. Croire qu’il a existé, qu’il est un homme de bien, qu’il est un prophète ou qu’il est Fils de Dieu tout en niant sa divinité prive la personne du salut. Si je crois ou si vous croyez que Jésus est le Fils de Dieu mort sur la croix pour mes ou vos péchés, c’est l’œuvre de l’Esprit de Dieu dans le cœur.

2) La justice est démontrée par le fait que Jésus soit monté au ciel. Les hommes ont condamné Jésus mais Dieu l’a ressuscité et il est monté au ciel en présence de témoins ; Jésus était donc le juste (Rom 1:4 ; Act 2:23-24). La mort ne peut retenir que des pécheurs. Nous savons que nous ressusciterons parce que nous avons été revêtus de la justice de Christ (Rom 4:23-25 et 5:1-2).

3) Le jugement est déjà prononcé parce que Satan qui est le Prince de ce monde est déjà condamné, la tête du Serpent a été écrasée à la croix (Gen 3:15 ; Apo 12:10-12 ).
" Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu" (Jn 3:18).

II. Ministère de l’Esprit Saint aux disciples

Là nous avons vu ce que le Consolateur fait pour le monde mais maintenant nous voyons ce qu’il fait pour les disciples de Jésus (Jn 16 : 12-15). Son ministère chez le croyants se reconnait par les faits suivants :
1) Il conduira dans toute la vérité (Jn 14:13)
a) Il ne parle pas de lui-même
b) Il dira ce qu’il a entendu
c) Il annoncera les choses à venir

2) Il glorifiera Jésus Christ (Jn 14:14)
a) Il glorifiera Jésus
b) Il annoncera ce qui est à Jésus

Ceci est une promesse qui est donnée aux disciples pour le jours où ils seront les apôtres du Seigneur dans l’église primitive. Ils devront faire tout l’enseignement sans avoir de texte écris autre que l’Ancien Testament. Ils s’appuieront fortement sur l’AT pour soutenir leur enseignement.

C’est aussi grâce au Saint Esprit Consolateur que le Nouveau Testament sera révélé par inspiration (soufflé par Dieu).

Cette Parole est aussi pour notre jour pour nous permettre de discerner ce qui vient de Dieu et ce qui vient du Malin. Tout enseignement ou pratique qui met l’importance sur l’homme (un homme ou une femme de la Bible ou quelque autre être prétendant des révélations) plutôt que sur Jésus Christ n’est pas l’œuvre de l’Esprit Saint, ce n’est pas de Dieu.

Jésus disait qu’il ne donnait que ce qu’il avait reçu du Père. L’Esprit Saint donne ce qu’il reçoit du Fils. Il y a une continuité garantie et pas ne nouvelle révélation qui remplace les précédentes (Jn 16:15).


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur