Parce qu’il m’aime

dimanche 14 septembre 2014
par  Steve BARNES
popularité : 4%

-* Date du message : 14 septembre 2014
  • Sujet : Parce qu’il m’aime
  • Texte : Romains chapitre 8 versets 28 à 39 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 22.4 Mo

Parce qu’il m’aime
Romains 8 : 28 à 39
Toulon 14092014

I. Le contenu du dessein de Dieu

L’aspect du dessein de Dieu traité dans notre passage concerne une certaine catégorie de personnes. Celles-ci sont définies par trois courtes phrases :
 « Ceux qui aiment Dieu » – v.28a
 « Ceux qui sont appelés » – v.28b
 « Ceux qu’il a connus d’avance » – v.29
Cette catégorie de gens est composée des personnes « prédestinées à être semblables à l’image de son Fils » (Jésus). Vu qu’elles sont « prédestinées à être … », cela signifie qu’elles ne sont pas encore à l’image de son Fils Jésus Christ. Ne nous laissons pas distraire par des discussions de systèmes de théologie qui ressembleraient plus à un débat entre des enfants sur le mécanisme qui a permis leur naissance. Ils feraient mieux de constater qu’ils sont nés qu’ils doivent devenir des êtres matures et responsables.
La réalisation de ce dessein de Dieu dans la vie de ceux qui sont nés de l’Esprit de Dieu, exige un concoure de « choses ». Qu’on le veuille ou non, nous sommes le produit du milieu dans lequel nous avons baigné, qu’on l’ait choisi ou pas. Ce que l’apôtre Paul nous dit, n’est pas que certaines choses doivent concourir à la réalisation de l’intention de Dieu mais que dans notre vie, « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » (v.28). Nous parlons souvent « des vertes et des pas mures » mais il y a de bonnes expériences avec en particulier celle de rencontrer Jésus.
N’oublions pas que notre Dieu a la réputation de pouvoir réaliser ses desseins, même dans des conditions qui lui sont hostiles :
i. Exemple 1 : Joseph en Egypte – Gen 45 : 4-8 Pour réaliser son dessein, Dieu avait à faire avec une « famille dysfonctionnelle » (Jacob) et un roi païen (Pharaon) qui se considérait être un dieu souverain.
ii. Exemple 2 : La crucifixion de Jésus – Actes 2 : 22-24 ; 4 : 27-28 Pour faire aboutir cette étape de son dessein, Dieu a dû faire avec deux autorités qui s’étaient jamais entendus et un sanhédrin hétérogène et foncièrement opposé au ministère de Jésus.
« Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? »

II. Les garanties du dessein de Dieu

Nous pourrions être amenés à penser que face aux difficultés rencontrées, Dieu pourrait avorter son projet. Mais Paul nous rappelle que Dieu y a déjà tellement investi qu’il ne pourra jamais l’abandonner ; « Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ? » - v.32. . Dieu a déjà trop misé pour se rétracter et de plus nous avons les arrhes de l’Esprit (2Cor 5 : 1-5).

La seconde garantie pour la réalisation du dessein de Dieu de nous rendre semblables à l’image de son Fils est son amour pour nous. Il y aura des accusateurs des saints mais « c’est Dieu qui justifie » – v.33. Il y aura aussi ceux qui condamneront les enfants de Dieu mais Jésus Christ qui est mort et ressuscité est à la droite du Père et il intercède pour nous –v.34.
Dieu a déjà prouvé le degré et la qualité de son amour « en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » - Rom 5 : 8. « Qui nous séparera de l’amour de Christ ? » – v.35. Nous avons un Dieu qui a une solide réputation de fidélité dans son amour. A-t-il jamais abandonné Israël complètement ? – Deut 7 : 6-8a ; Esaïe 54 :8 . Les occasions ne lui ont pas manqué pour les « plaquer » (Le veau d’or du Sinaï). Bien-sûr qu’il pourrait y avoir « la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée » (v.35) ou même « qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie » (v.36), mais « toutes ces choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu ».

III. La sécurité du dessein de Dieu

Il est vrai que « toutes ces choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » et « que dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés » - v.37. La nature et le degré de l’amour de Dieu pour nous nous permettent de nous considérer comme « vainqueurs » (v.37), parce que le dessein de Dieu en nous se réalisera.
Israël a traversé maintes épreuves et situations à se demander si l’Eternel ne les avait pas rejetés complètement. Et peut-être avons-nous pensé la même chose ? Peut-être le Diable l’aurait-il suggéré à nos pensées ? Ne croyons pas que nous y échapperons si nous en avons besoin car « Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté » - Héb 12 :10. Jacob a dû subir le coup à la hanche et boiter le reste de sa vie pour pouvoir porter le nom d’Israël – Gen 32 : 24-28. Le père n’a jamais cessé d’aimer son fils prodigue ; il attendait son retour. Mais il a fallu qu’il le laisse partir afin de mieux le retrouver (Luc 15). Le Seigneur a frappé Saul d’aveuglement pour qu’il voie Jésus – Act 9 :5. Une terre qui n’est pas labourée ne portera que des ronces et des épines. Une vigne qui n’est pas émondée ne porte pas de fruit – Jn 15 :2. « Supportez le châtiment : c’est comme des fils que Dieu vous traite ; car quel est le fils qu’un père ne châtie pas ? Mais si vous êtes exempts du châtiment auquel tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils » - Héb 12 :7-8. En effet, « toutes », oui « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu ». Même celles que nous subissons, celles qui proviennent de la méchanceté d’un cœur, sont elles aussi utilisées par Dieu pour accomplir son intention en nous (Ceci n’empêche pas que gens seront tenus responsables pour leurs paroles, actions ou leurs mauvaises intentions).
Paul a cette assurance que tout ce qui aurait un pouvoir ou une volonté qui nous échappe comme la mort ou la vie, ou les anges ou les dominations, ou les choses présentes ou les choses à venir, ou les puissances, ou la hauteur, ou la profondeur, ou toute autre créature ne pourra attaquer, affecter, amoindrir, ou séparer de l’amour de Dieu, celui qui a été « manifesté en Jésus Christ notre Seigneur » - v.39b. Cet amour est irrétractable et inattaquable. Vous aurez plus de chances de vider la Mer Méditerranée à la petite cuillère que d’épuiser l’amour de Dieu pour vous.
Si le dessein de Dieu pour nous qui sommes sauvés est que nous soyons semblables à l’image de son Fils, pourquoi ne pas travailler dans le même sens ? Celui nous éviterait bien des larmes et des angoisses.
« Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès » - 1Thes 4 :1


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur