Série d’études : Passages connus mais mal compris - Jean 6

jeudi 25 septembre 2014
par  Steve BARNES
popularité : 11%

Série d’études : Passages connus mais mal compris

Jésus le prophète promis
Jean 6 : 1 à 15

Le récit de la multiplication des pains et des poissons est rapporté dans chacun des évangiles. Dans les évangiles synoptiques nous voyons le miracle qui a permis de nourrir 5000 hommes plus les femmes et les enfants. Dans l’évangile de Jean nous voyons un signe (Jn 6 :14). La foule voyait que des miracles (Jn 6 :2) qui auraient dû être pour eux des signes permettant de reconnaître la personne de Jésus. Le but de ce passage est de démontrer que Jésus est le prophète annoncé par Moïse (Deut 18 :15 ). Jésus dit aux juifs, que s’ils écoutaient Moïse comme ils le prétendent, ils l’écouteraient lui le prophète annoncé (Jn 5 :45-46). Dans la suite du chapitre, Jésus déclarera être le vrai pain venant du ciel et bien supérieur à la manne de l’époque de Moïse (Jn 6 :32).

En quoi est-ce que ce miracle est un signe ? La différence entre un miracle et un signe est que le premier est un phénomène inexplicable par l’intelligence humaine. Le signe est un phénomène unique qui permet de reconnaître l’accomplissement d’une promesse ou une prophétie.

Les évangiles synoptiques mettent l’accent sur la foule qui est comme des brebis sans berger pour qui Jésus est ému de compassion (Mat 14 :14 ; Mc 6 :34). Dans Jean 6, l’attention est sur les disciples. Jésus s’assit sur la montagne avec ses disciples (Jn 6 :3).

1) Voyant la foule, Jésus pose une question à Philippe pour l’éprouver (v.5-6). Jésus utilise le verbe « acheter » et Philippe soulève l’insuffisance des fonds disponibles (v.7)
2) Le disciple André propose les 5 pains et les 2 poissons tout en ajoutant que cela n’est rien face au besoin (v.8)
3) Jésus demande aux disciples de faire assoir la foule avant la multiplication des pains et des poissons (v.10)

Jésus rend grâce pour le pain et les poissons

4) Les disciples distribuent le pain et les poissons qui se multiplient au fur et à mesure du besoin (v.11)
5) Les disciples ramassent les morceaux qui restent afin de se faire une idée de la quantité et pour qu’on ne gaspille pas ce que Dieu a pourvu (v.12)

C’est après avoir ramassé les morceaux qui restaient que l’on constate que le miracle a une signification : «  Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient : Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde  » (Jn 6 :14).

La foule voit en Jésus, celui qui peut pourvoir à leurs besoins, et pense à l’oindre roi. Moïse avait dit que le prophète qui viendrait devait être écouté (« vous l’écouterez ! » - Deut 18 :15). « Ecouter » va plus loin qu’ « entendre » parce qu’il a le sens de « croire » (Jn 5 :46-47).

Il extraordinaire que lorsque Jésus démontre qu’il est le prophète, il est seul dans la communion avec le Père (Jn 6 :15).


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur