Une église en Dieu et Jésus Christ - 1Thes 1 : 1 et 4

mercredi 8 octobre 2014
par  Steve BARNES
popularité : 3%

-* Date du message : 05 octobre 2014
  • Sujet : Une église en Dieu et Jésus Christ
  • Texte : 1Thessaloniciens 1 versets 1 et 4 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 41.7 Mo

Une église en Dieu et Jésus Christ
1Thessaloniciens 1 : 1 et 4
Série : 1 Thessaloniciens
F05102014

« Paul, Silvain et Timothée, à l’Eglise des Thessaloniciens, qui est en Dieu le Père et en Jésus-Christ le Seigneur : que la grâce et la paix vous soient données ! Nous savons, frères bien-aimés de Dieu, que vous avez été élus, » (1Thes 1 : 1 et 4)

Notre idée de ce qu’est une église locale ne doit pas provenir de ce qui se pratique autour de nous sinon nous serons dans une grande confusion. Voyons surtout ce que dit le Nouveau Testament.

1. L’église des Thessaloniciens

L’origine de cette église est la prédication de l’évangile dans une synagogue (mot signifie « une assemblée »). Suite à la jalousie des uns devant l’intérêt manifesté par d’autres, ceux qui ont choisi de s’attacher à La Bonne Nouvelle se sont réunis dans la maison de Jason (Act 17 :1-5). C’est donc pour cette rencontre de disciples de Christ que Paul emploi le terme « église » (mot qui signifie « appelé hors de »). Toutes ces personnes qui ont quittés quelque autre rassemblement que ce soit pour s’attacher à Christ forment l’« ek-klesia » (église) de Jésus Christ. Sa représentation à Thessalonique est l’église des Thessaloniciens. Dans la première lettre aux corinthiens, Paul dit : « à l’Eglise de Dieu qui est à Corinthe » (1Cor 1 : 2).
Nous noterons que Paul, Silvain et Timothée n’adressent pas leur épitre à Jason dans la maison duquel se réunit l’église, ni aux frères qui ont comparus avec Jason devant les magistrats de la ville mais à l’assemblée des disciples de Christ à Thessalonique. Il n’y a qu’une seule église à Thessalonique même si les croyants se réunissaient peut-être en plusieurs endroits. Ce n’est pas le lieu qui définit l’église mais l’appartenance à Jésus Christ.

L’église aujourd’hui :
Une église dont le nombre de ceux qui la compose augmente va devoir s’organiser, non en une hiérarchie sacerdotale comme si Jésus Christ était incapable d’assumer cette charge, mais avec deux corps de responsables (Act 6 : 2-4). Ces deux corps sont ce vers quoi notre église tend, le « conseil d’anciens » et le « conseil diaconal ».

La charge du conseil d’anciens est celle que définissent les mots « pasteur/docteur » - berger et enseignants (Eph 4 :11), « évêque » surveillant (1Tim 3 :1-2) et « ancien » - homme mûr (1Pi 5 :1, 5). La vie spirituelle de l’église (l’enseignement et le suivi spirituel) est confiée au conseil d’anciens et le service spirituel de l’église est la responsabilité du conseil diaconal. Dans sa lettre à Tite, Paul dit : « Je t’ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville » (Tite 1 : 5). Paul suggère des anciens pour chaque ville, c’est-à-dire pour chaque église et emploi les deux termes « ancien » et « évêque ».
La charge du diacre et de la diaconesse est décrite par le mot « ministre » (« diakonos »).
Une comparaison des qualités pour l’évêque et le diacre fait ressortir que l’unique différence est que l’ancien soit capable d’enseigner la parole (1Tim 3 : 1-13). Les anciens et les diacres sont avant tout des membres de l’église au même titre que les autres. Ils sont choisis de parmi ceux de qui l’on rend un bon témoignage et qui sont pleins de l’Esprit Saint (Act 6 : 3 ; 1Tim 3 : 7).

Paul les déclare tous des élus de Dieu, non pas parce qu’une grâce particulière leur a été attribuée mais, il l’a constaté dans l’œuvre de leur foi, le travail de leur amour et la fermeté de leur espérance (v. 3). Ils sont de toute évidence des bien-aimés de Dieu (v. 4). Ils s’étaient « convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai » (v. 9). Ils étaient une assemblée de personnes qui étaient sorties du monde pour s’attacher à Dieu.

2. Une église en Dieu et Jésus Christ

L’église est un corps composé de plusieurs membres qui sont tous en Dieu le Père et Jésus Christ le Seigneur (Voir Rom 12 : 4-5).
Notons un point très important, l’église est dans une unité « Dieu le Père et Jésus Christ le Seigneur » (v. 1). La distinction entre les deux est en même temps évidente (1Thes 3 : 13). Adam et Eve étaient homme et femme avec tout ce que cela représente sont devenus un par le mariage parce que c’est Dieu qui les a joint ((Gen 2 : 24). Cette distinction est incluse dans l’image de Dieu (Gen 1 : 27). Beaucoup de familles sont des S.A.R.L. et pas des mariages. Si Adam est en Eve et Eve en Adam, il n’y aurait pas de divorce possible. L’église est en Christ et Christ est dans l’église. La relation est permanente.

1) Pour l’église, Dieu le Père et Jésus Christ le Seigneur sont UN (« Moi et le Père nous sommes un » - Jn 10 : 30). Entendez ce que dit Jésus à ses disciples : « le Père est en moi et que je suis dans le Père » (Jn 10 : 38) et « je suis dans le Père, et le Père est en moi » (Jn 14 : 11).

2) Pour l’église, Dieu est le Père. Jésus a enseigné ses disciples à dire quand ils prient « Notre Père ». L’esprit Saint nous pousse à crier « Abba, Père » (Rom 8 : 15) et parce que nous sommes fils l’Esprit en nous crie « Abba, Père » (Gal 4 : 6). Le Père céleste donne de bonnes choses à qui les lui demande (Mat 7 : 11) et il châtie ses enfants qu’il aime pour leur bien afin qu’ils participent à sa sainteté (Héb 12 : 10). Si Dieu est notre Père et que nous sommes ses enfants, nous sommes donc frères et sœurs. C’est ainsi que Paul, Silvain et Timothée appellent les croyants de Thessalonique : « frères bien-aimés de Dieu » (v. 4). L’amour fraternel (« philadelphos ») est de nous aimer les uns les autres (4 : 9-12).
3) Pour l’église, Jésus l’homme, l’oint (le Christ ou le Messie) de Dieu, est Seigneur. L’église est un peuple qui fléchit le genou au nom de Jésus et qui confesse qu’il est Seigneur à la gloire de Dieu le Père (Phil 2 : 10-11). Nous avons la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur (Rom 6 :23).

- Dieu peut être le Dieu de beaucoup de gens mais il n’est le Père que de ceux qui ont placé leur foi en la mort et la résurrection de Christ.
- Jésus Christ se veut le sauveur de beaucoup mais il n’est le Seigneur de ceux qui ont cru en celui que le Père a envoyé.

Cette église, dans sa totalité, est en Dieu le Père et Jésus Christ le Seigneur (« en lui » - Eph 1 : 4-14). C’est parce que l’église est en Dieu le Père et Jésus Christ le Seigneur que la grâce et la paix peuvent lui être accordées. C’est parce que nous sommes en Christ que nous pouvons espérer ce que nous ne méritons pas. La paix provient du fait que nous jouissons d’un nouvel ordre dans notre relation à Dieu et en Dieu parce que nous sommes en Christ.


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur