Le miracle qui sonne son glas

vendredi 31 octobre 2014
par  Steve BARNES
popularité : 13%

Série d’études : Passages connus mais mal compris
Le miracle qui sonne son glas
Jean 11 : 45 à 12 :19 F23102014

I. Jésus est maître de la situation, il déclenche les évènements qui le mèneront à la croix.

Lazare était dans la tombe depuis quatre jours (11 : 39). Jésus dit : « Lazare sors !  » (11 : 45) et il sort devant tous (12 :17). On cherchait déjà à se saisir de Jésus mais ils n’osaient pas le prendre (7 :25). Les pharisiens apprennent ce que Jésus avait fait et ils rassemblent le sanhédrin (11 : 47). Leur crainte est que tous croient en lui (11 : 48). La résolution est de faire mourir Jésus (11 :53). Jésus est recherché (11 :57). Après l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem et le témoignage de ceux qui ont vu la résurrection de Lazare, la situation devient désespérée pour les pharisiens (12 : 19). Jésus sait que son heure est venue, il annonce sa mort (12 : 23-24). Pour Jésus la croix, n’était pas une finalité mais elle serait la raison d’une véritable attraction (12 :32-33).

II. Jésus distingue entre deux disciples

Marie est un vrai disciple, elle a choisi de s’assoir aux pieds du Maître (Luc 10 :39). Elle est à ses pieds quand Lazare est déjà mort « parce qu’il » n’était pas venu (Jn 11 :32). Elle est aux pieds de Jésus et les oints d’un parfum de nard (12 :3) .
L’autre disciple est Judas, qui en voulant passer pour un philanthrope est en fait un voleur (12 :5-6).
Marie déverse ce qu’elle a de plus précieux sur la partie la plus sale du corps de Jésus et il l’applique à un aspect peu compris de son merveilleux plan du salut (12 :7) ; tandis que Jésus banalise le geste que suggère Judas (12 :11). L’attachement au Maître n’est pas le même. Jésus ne relève pas ouvertement la distinction sur terre mais il approuve franchement l’acte qui l’honore.

III. Un dénouement que les disciples n’ont pas compris

Ce ne sont pas les disciples que Jésus utilise parce qu’ils pensent qu’ils vont au martyr avec Jésus (11 :16). Mais Jésus se crée un entourage qui va le protéger des pharisiens :

Ceux qui étaient venus vers Marie et qui crurent en Jésus (11 :45)
Ceux qui étaient venus voir Lazare et qui crurent en Jésus (12 :11)
Ceux ont su que Jésus se rendait à Jérusalem (12 :12)
Ceux qui étaient là quand Jésus a ressuscité Lazare (12 :17)
Ceux qui ont appris que Jésus avait fait ce miracle (12 :18)

Les pharisiens ont l’impression que tout le monde est allé après Jésus (12 :19). Deux disciples sont allés chercher l’ânon sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, mais ils n’ont rien fait d’autre. C’est après qu’ils ont compris ce qui se passait (12 : 16).
Pouvons-nous donc faire confiance en Jésus quand il dit : «  je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle » (Mat 16 :18) ?


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur